Commémoration des 55 ans de la disparition d'Henri Nanot 8 juin 2017

Il y a 55 ans, Le 8 juin 1962 mourrait Henri Nanot, paysan limousin et écrivain, dans d'atroces souffrances. Séquelles des mauvais traitements de la police (pour ne pas employer le terme pourtant réel de torture). Exigeant de lui des aveux de culpabilité alors qu'il était innocent,

Malgré tout condamné à 5 ans de prisons pour une bombe qu'il n'a jamais posé chez le Sénateur Champeix à Masseret, pour protester contre la guerre d'Algérie, il meurt seul, à l'âge de 41 ans seulement, à l'hôpital psychiatrique de Limoges... après avoir été changé de prison plus de 5 fois, tel un criminel dangereux qu'il faut déstabiliser à tout prix.

Son fils Jean Jacques Nanot se bat depuis plus de 30 ans pour réhabiliter sa mémoire.

Je me suis rendue sur la tombe d'Henri Nanot avec lui pour les 55 ans de la disparition de son père. Une émotion intense pour ce fils qui n'a jamais pu connaitre son père et qui pourtant l'aime de tout son coeur et le défend quoi qu'il advienne !

101_3217

101_3217